Notre début d’aventure: allaitement.

Il y a maintenant 15 jours que nous apprenons à nous connaître. 15 jours que l’aventure allaitement a commencée.

Pour Lola je n’avais pas souhaité allaiter car je n’en avais pas envie, je me sentais pas capable de le faire. Je devais déjà apprivoiser avec beaucoup d’appréhension mon nouveau rôle de jeune « Maman ». Nous avions quand même fait la tétée d’accueil car je souhaitais être conforter ou non dans mon choix. Lola a été nourris au biberon et je ne regrette pas ce choix. Papa avait pour ma part sa place dans ce moment et je le sentais pas mis à l’écart dans cette nouvelle relation.

Pour Romy, j’ai souhaité allaiter. J’avais envie de découvrir cette aventure avec elle. Il y a des choix dans la vie qui ne s’explique pas. J’avais déjà trouvé mes marques dans mon rôle de maman avec sa sœur ainée. Je savais que ça serait ma dernière grossesse et que si je voulais tester cette belle expérience c’était maintenant. Je n’ai absolument pas consulter de spécialiste ou de conseillères en lactation. J’ai voulu faire à ma façon et me renseigner comme je l’avais envie.

Je voulais en aucun cas être influencé ou autre dans mon choix et mon envie d’essayer. Pour la simple et bonne raison que lors d’un rendez-vous prénatal on m’ a dit : on essaie pas d’allaiter, on allaite… Et bien si moi j’ai envie d’essayer: que ce terme plaise ou non je voulais gérer cette décision seule sans avis ou influence extérieure. Je voulais découvrir cette aventure, découvrir cette relation qui se mettrais en place avec ma puce et que nous seul serions maitre de notre choix.

Les premiers jours ont été difficiles, la montée de lait à mis du temps a arriver. Les crevasses ont commencées, elles ont rendus les tétées hyper douloureuses, elles ont remis en doute mon choix mais j’ai su prendre conseil et soutien avec les personnes de MON choix (Amies, famille, connaissances…). Au bout d’une semaine les douleurs ont commencées à disparaître et ont rendues les tétées beaucoup plus agréables et détendues.

Je ne pensais pas ressentir ce sentiment un jour mais cet allaitement m’apaise, me permet de gérer au mieux mon rôle de maman. Je ne me pose absolument aucunes questions sur ce qu’elle prend ou non. Je la laisse gérer sa faim à la demande, elle est la seule à savoir ce qui est bon pour elle et ce dont elle a besoin. Je ne pourrais pas dire combien de temps je souhaite vivre cette belle aventure mais du moment qu’on est épanouie toutes les deux c’est le principal à mes yeux.

De temps en temps je tire mon lait pour avoir la possibilité de donner un biberon à Romy si je dois m’absenter ou même pour faire profiter de ce moment à Papa ou Lola. Il n’y a aucun problème ensuite pour la remise au sein et les tétées suivantes se passent aussi bien que celles qui précède sa prise de biberon.

Je ne viendrais en aucun cas influencer ou juger quelqu’un sur sa façon de nourrir son enfant. A mes yeux le plus important est que chaque maman soit épanouie dans SON choix sans être juger d’être une bonne mère ou non. Aux yeux de son enfant elle sera toujours une mère PARFAITE et c’est le plus important.

Si vous avez comme moi envie d’essayer cette belle aventure, je vous conseillerais vivement de VOUS écouter. Il est important que votre homme vous soutienne dans votre choix car il sera un pilier important dans cette prise de décision.

Je remercie mon homme du fond du cœur qui me soutiens dans mon choix, il m’aide pour la gestion des nuits et on trouve notre équilibre comme ça.

 

2 thoughts on “Notre début d’aventure: allaitement.

    1. J’ai vraiment pris plaisir à écrire cet article. Le but étant vraiment de laisser à chacune le soin de choisir ce qui lui correspond le mieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *